Vous préparez vos vacances en famille ? Certains préparent leur tour du monde !

Vous ne le saviez peut-être pas, mais chaque année de nombreuses familles franchissent le cap de cette aventure extraordinaire ! 13 familles françaises et québécoises ont accepté de témoigner pour nous raconter les motivations qui les ont poussé à tout plaquer pour faire le tour du monde avec leurs enfants.

Encore aujourd’hui de nombreuses interrogations planent autour de ce sujet : Quel budget ? Quelle durée ? Quels risques ? Beaucoup de familles rêvent de partir faire le tour du monde, sans pour autant se jeter à l’eau tant les barrières peuvent sembler insurmontables : santé, éducation, sécurité, risques… Difficile de s’y retrouver ! Nous avons donc demandé à ces familles de tourdumondistes de nous livrer tous les secrets de leur organisation pour vous aider à sauter le pas.

Pour marquer une pause dans leur quotidien et profiter de leurs enfants, ils ont tout quitté pour vivre le rêve de leur vie : découvrir le monde ensemble.

Voici 13 familles qui partent autour du monde cette année :

 

Vous partez en tour du monde ?Inscription tourdumondisteVous avez un projet de tour du monde en famille, ou en couple ?
Inscrivez-vous pour faire partie de nos articles Portraits de voyageurs !
CONTACTEZ-NOUS !

 

Les Zanimaux Autour du Monde, décollage le 1er août 2018

Présentation

Zachary, 8 ans : Adore jouer avec ses legos et lire des BD (et les écrans…). Il adore ses copains et ses grands-parents, un peu moins l’école et la douche.
Marie, 37 ans : Adore les concerts et la nouvelle scène française, et est une grande fan des apéros et des soirées entre amis !

 

« … quand je me suis demandée : « Et pourquoi je n’y arriverai pas ? », je n’ai pas su répondre… »

 

Comment vous est venue cette idée ?

D’abord, j’ai eu la chance de beaucoup voyager avec mes parents, en étant enfant ; ensuite j’ai travaillé à Cuba (1 an) et en Afrique du Sud (2 ans) et, quand j’ai eu Zach, je me suis dit que je voulais lui offrir la possibilité de vivre une année scolaire ailleurs qu’en France et avant qu’il ne rentre au collège. C’est resté, ça trottait dans ma tête, mais je n’avançais pas… Je lisais régulièrement les blogs des familles tourdumondistes, mais je ne pensais pas que seule, je pouvais le faire et finalement, quand je me suis demandée : « Et pourquoi je n’y arriverai pas ? », je n’ai pas su répondre… et du coup, j’ai commencé à me renseigner et de fil en aiguille, ma décision était arrêtée : ce sera un tour du monde d’un an, tous les deux !! (une autre vraie raison, c’est de faire une pause dans ma vie professionnelle pour me donner un nouveau souffle et faire le point sur ce que je veux ou ne veux plus faire… Vaste programme…)

Comment financez-vous votre projet ?

J’économise depuis 2 ans (j’ai pris la décision en aout 2016) (environ 50% du budget prévisionnel) et je fais un prêt, un crédit à la consommation, auprès de ma banque pour le reste (environ 50%). J’en aurai donc encore pour 3-4 ans après le retour… Pour les amis et la famille qui souhaitaient « contribuer », j’ai lancé une cagnotte « cartes postales » : des sous en échange de l’envoi de cartes postales pendant le trajet !!

Comment allez-vous gérer la scolarité de votre fils ?

Grande question qu’il me reste à border avant notre départ… Ce sera instruction en famille. J’ai téléchargé des tas de supports en ligne. En fait, il écrira des cartes postales et des articles sur le blog, il découvrira la géographie et l’histoire des pays que nous traverserons, et on suivra une méthode de Maths. Ce sera l’année du CE2 pour Zach, année de consolidation, avec moins de nouveaux apprentissages. L’idée sera de profiter des longs moments dans les transports et des moments cool, en mode repos pour avancer sur le programme.

Le mot de la fin pour Zachary : 

Zachary, 8 ans :
Ce que tu veux voir le + : Tous les animaux.
Ce que tu ne veux pas oublier : Ma DS.

 

Itinéraire : Sri Lanka, Malaisie, Indonésie, Laos, Cambodge, Thaïlande, Australie, Chili, Argentine, Brésil, Équateur et Colombie.

Durée : 1 an.

Pour suivre cette famille
Leur blog : Les Zanimaux autour du monde

 

Envie du Monde, décollage le 16 juillet 2018

Présentation

Lou, 5 ans : Spontanée, généreuse et affectueuse, aime la danse, les poneys, les lions, visiter des monuments.
Léna, 8 ans :
Hypersensible, curieuse, humaniste et attentionnée, aime faire du poney, chanter, danser, faire l’école à la maison.
Mélanie, 33 ans : Ouverte, curieuse, aime le yoga, la spiritualité, les travaux manuels.
Gérôme, 42 ans : Curieux, têtu et organisé, aime bronzer et prendre l’apéro !

 

« Elles vont apprendre bien plus sur la route du monde qu’enfermées entres 4 murs. »

 

Comment vous est venue cette idée ?

Mélanie a émis l’idée il y a 2 ans à peu près…Comme ça, une envie… Une opportunité est arrivée grâce à des changements structuraux dans nos entreprises et des possibilités de reconversion… Les filles étaient assez grandes pour le faire et pas trop pour que ce soit pénalisant pour leur scolarité… Du coup, les choses ont fait que tout est devenu une évidence, presque un besoin… Donc c’est parti, on s’est dit « Banco !!! », on le fait vraiment et on arrête de le rêver… On va le vivre… EN VRAI !!! La décision a finalement été assez facile à prendre !!! Aujourd’hui, le monde nous appelle… c’est un peu bizarre de le dire de cette façon mais c’est comme cela que nous le vivons… Nous voulons vraiment nous sentir citoyens du monde, de cette belle planète qui nous héberge. L’idée est de nous ouvrir complètement, de vivre un rêve de gosse, de réaliser LE voyage d’une vie, d’avoir le souffle coupé devant des lieux mythiques et grandioses, de parcourir des routes passionnantes, de partir à l’aventure et vivre comme dans un film!

Comment financez-vous votre projet ?

Nous autofinançons ce voyage grâce à nos économies. Notre mode de voyage sera le backpack, le mode sac à dos routard ! Pour relier les différents pays, l’avion sera notre mode de transport mais, sinon, nous serons à pied, en bus, en stop,… Pour la partie sud-américaine, tout se fera en mode terrestre pendant 7 mois… Pour l’Australie et la Nouvelle Zélande, nous avons loué des campervans pour « roadtriper ». Pour les logements, nous chercherons évidemment à être au plus proche des populations et essaieront de dormir chez l’habitant ou dans des fermes le plus souvent possible.

Comment allez-vous gérer la scolarité de vos enfants ?

Léna est en CE1 et Lou en grande section. Nous avons commencé l’instruction en famille en janvier 2018 pour les mettre dans le bain tout de suite et les désynchroniser du système scolaire. Durant le voyage, nous nous servirons de fiches de maths et de français que nous aurons numérisé mais c’est surtout l’école de la vie et du voyage que nous allons pratiquer. Nous nous servirons de ce qui se présente au quotidien. Elles vont rencontrer des centaines de personnes, apprendre l’anglais et l’espagnol, s’enrichir d’énormément d’informations historiques, géographiques et culturelles. Emile ZOLA disait « rien ne développe l’intelligence comme les voyages ». Elles vont apprendre bien plus sur la route du monde qu’enfermées entres 4 murs. Nous souhaitons également que Léna et Lou découvrent une multitude d’existences différentes… Qu’elles gardent en mémoire ce moment inoubliable, ce partage… Qu’elles s’ouvrent plus encore sur le monde, que cela conforte leur goût de la rencontre, des langues étrangères et de la découverte.

Le mot de la fin pour Lou et Léna : 

Lou, 5 ans :
Ce que tu veux voir le + : Voir des gens, des animaux et la mer.
Ce que tu ne veux pas oublier : Mon doudou, de quoi dessiner et des jeux.

Léna, 8 ans :
Ce que tu veux voir le + : Rencontrer d’autres enfants pour voir comment ils vivent, jouer avec eux, dormir chez des gens et nager avec des dauphins.
Ce que tu ne veux pas oublier : Mes doudous, ma brosse à dents, ma brosse à cheveux et des jouets pour si on s’ennuie.

 

Itinéraire : Indonésie, Australie, Nouvelle-Zélande, Polynésie Française, Île de Pâques, Chili, Patagonie, Brésil, Argentine, Bolivie, Pérou.

Durée : 1 an.

Pour suivre cette famille
Leur blog : Envie du monde
Pour les suivre : Facebook / Instagram

 

The Wonderlusters, sur la route depuis le 29 mai 2018

Présentation

Luka : Aime avoir la tête dans les nuages, son pays de vacances préféré est le Mexique car il adore manger des Tacos.
Mateo : Aime faire de la randonnée et construire des châteaux de sable, mais son activité préférée est de contempler les colibris.
Jessica : Mexicaine dans l’âme et le sang, elle accorde beaucoup d’importance au bien être de sa famille.
Poly : Né en France, d’origine chinoise, de parents réfugiés du Cambodge, il a eu le privilège d’étudier en Angleterre, puis au Canada pour s’y établir avec Jessica.

 

« Jessica m’a donc proposé de me changer les idées en partant faire un tour du monde… »

 

Comment vous est venue cette idée ?

J’ai eu un moment de réflexion personnelle à la fin de l’automne 2017. Je ne trouvais plus de sens à l’accomplissement personnel et professionnel, à la reconnaissance, à l’acquisition de biens matériels, d’autant plus que les premiers flocons de neige laissaient présager un long et froid hiver ! Jessica m’a donc proposé de me changer les idées en partant faire un tour du monde. Et je n’ai pas hésité un instant! L’objectif de notre voyage est donc multiple. Nous désirons fuir notre zone de confort et notre routine quotidienne, nous détacher de nos possessions matérielles, tisser des liens familiaux indéfectibles, profiter autant que possible du jeune âge de nos enfants, et par-dessus tout, nous rapprocher de Dieu car nous sommes des chrétiens. Nous espérons pouvoir en sortir collectivement plus humains, intellectuellement grandis, émotionnellement transformés et spirituellement mieux équipés.

Comment financez-vous votre projet ?

Nous valorisons chaque dollar gagné et accumulons des économies en vue de notre retraite depuis longtemps. Nous puiserons dans nos ressources pour financer le voyage et retarderons un peu notre début de retraite.

Comment allez-vous gérer la scolarité de vos enfants ?

Les institutrices de l’école des enfants nous ont suggéré des cahiers d’école adaptés aux niveaux des enfants, comprenant la globalité des programmes de français et mathématiques pour l’année. Par souci de voyager léger, nous avons scanné les pages en format PDF et les enfants feront les exercices avec un stylet, chacun sur leur iPad. Nous leur installerons aussi des applications iPad pour faire des exercices en s’amusant. Nous instaurerons une routine dans la journée où nous leur enseignerons le programme scolaire. Mais l’apprentissage de la vie passera avant tout par les nouvelles expériences de voyage.

Le mot de la fin pour Luka et Mateo :

Luka :
Ce qu’il veut voir le + : Rêve d’aller à une plage où l’eau n’est pas salée, et aussi de voir des chouettes. Ceci est un plus gros défi pour papa.

Mateo :
Ce qu’il veut voir le + : Garde un bon souvenir des poissons rouges dans le bassin au milieu du potager de grand-papa en France. Il a hâte d’y retourner pour les nourrir.

 

Itinéraire : Islande, Angleterre, Pays de Galles, France, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, Liechtenstein, Autriche, Hongrie, Slovaquie, Pologne, République Tchèque, Bulgarie, Turquie, Liban, Grèce, Chypre, Israël, Jordanie, Émirats Arabes Unis, Inde, Myanmar, Thaïlande, Laos, Cambodge, Vietnam, Philippines, Sri Lanka, Australie, Nouvelle-Zélande, Vanuatu, Fiji, Chine, Japon, Indonésie, Singapour, Malaisie, Qatar, Serbie, Bosnie, Croatie, Maroc, Espagne, Portugal.

Durée : Environ 15 mois.

Pour suivre cette famille
Leur blog : The Wonderlusters
Pour les suivre : Facebook / Instagram

 

Ours Autour du Monde, décollage le 4 juillet 2018

Présentation

Léon : 3 ans, le costaud.
Lucien : 5 ans, l’intello.
Élodie : Parisienne refoulée d’origine.
Antoine : Breton du fin fond du Finistère.

 

« … on s’est dit : Pourquoi pas nous ? Et on s’est donné une date il y a 3 ans… »

 

Comment vous est venue cette idée ?

On a eu la chance de pas mal voyager dans notre enfance, puis lors de nos études et on a toujours eu le goût de découvrir de nouvelles choses. Nous sommes une famille de 4 franco-canadiens (ou plutôt québécois :-), nous sommes installés a Montréal depuis 8 ans. On est venu s’installer à Montréal il y a quelques années, pas pour fuir la France, mais plutôt pour vivre autre chose : on a un peu la bougeotte. L’arrivée des enfants n’a pas atténué ce désir, au contraire, on se dit que c’est une chance pour eux de pouvoir découvrir une partie du monde qui change très vite. On a cette idée de voyage en tête depuis plusieurs années, surtout après avoir vu pas mal de nos amis le faire (avec ou sans enfants), on s’est dit : Pourquoi pas nous ? Et on s’est donné une date il y a 3 ans pour enclencher le projet tout en ayant le temps d’anticiper les choses.

Comment financez-vous votre projet ?

Comme on sait qu’on part depuis plusieurs années, on a épargné le plus possible en prévision du voyage. On mise beaucoup sur une bonne partie du financement sur place par le salaire d’Antoine : son employeur propose un « congé à traitement différé » : en gros, cela permet d’étaler sa rémunération de 2 ans sur 3 ans, dont une année sabbatique. Ça permet donc d’avoir un revenu pendant le voyage. Globalement, on fait vraiment attention à notre consommation ces dernières années, pas seulement en prévision du voyage, surtout dans une optique de développement durable et préservation de notre belle planète.

Comment allez-vous gérer la scolarité de vos enfants ?

Au Québec, l’école n’est obligatoire qu’à partir de 6 ans, la question ne se pose donc pas pour nous. On va donc voyager relax et si les enfants ont envie d’apprendre à lire, on leur apprendra sur la carte des cocktails. C’est certain que tout ce temps passé auprès de nos enfants aura un côté très pédagogique. Puisqu’il n’y aura pas d’école à faire, ils seront très stimulés : Langue, histoire, géographie et culture du pays traversé et initiation à la lecture et l’écriture, mais le but n’est pas de savoir faire une division en fin de parcours 😉

Le mot de la fin pour Léon et Lucien :

Léon :
Ce que tu veux voir le + : Des poissons.
Ce que tu ne veux pas oublier : Des voitures (même si parfois ils nous dit que lui ne vient pas, qu’il veut rester à Montréal).

Lucien :
Ce que tu veux voir le + : Des éléphants.
Ce que tu ne veux pas oublier : Doudou.

 

Itinéraire : France, Portugal, Angleterre, Indonésie, Japon, Vietnam, Cambodge, Thaïlande, Myanmar, Sri Lanka, Dubaï, Oman, Jordanie, Israël, Argentine, Chili et Nicaragua.

Durée : 1 an.

Pour suivre cette famille
Leur blog : Ours autour du monde
Pour les suivre : Facebook / Instagram

 

Et si on partait, décollage le 24 juillet 2018

Présentation

Les enfants : Jacob, 8 ans et Benjamin, 10 ans
Geneviève, 38 ans : Prête à mettre de côté son confort, toutes ses crèmes, sa vie et surtout vivre avec nous 24 heures sur 24.
David, 38 ans : Responsable (dans le sens coupable) de cette aventure.

 

« Nous ne sommes pas millionnaires, nous n’avons pas eu d’héritage, … »

 

Comment vous est venue cette idée ?

C’est la faute au papa de la famille ! Avant de fonder notre petite famille, il a toujours eu un dilemme entre partir explorer le monde ou s’établir dans la routine de la vie familiale. Ayant choisi ce dernier, il mit de côté le rêve d’une vie de baroudeur pour la vie non moins trépidante avec des enfants. Un jour l’envie (ou la quarantaine) le rattrapa et il posa la fameuse question et c’était le début de l’aventure de notre petite famille autour du monde. Nous sommes une famille de québécois bien ordinaire. Nous ne sommes pas millionnaires, nous n’avons pas eu d’héritage, nous n’avons pas de mode de vie alternatif … Rien, aucun flafla ou truc qui flash ! Bon bon, oui la maman est allergique au gluten, mais il n’y a rien de « spécial » là-dedans (ça complique juste UN PEU BEAUCOUP les choses). En fait, outre le sans gluten, notre seul élément qui nous sort du moule de la famille typique est qu’un jour, nous nous sommes posé la question : Et si on partait ?

Comment financez-vous votre projet ?

Eh bien, vous allez être déçus ! Il existe seulement deux moyens de mettre ce montant dans votre compte de banque : faire plus d’argent et/ou faire des économies. Nous avons opté pour cette dernière option. Nous pensons avoir le budget tour du monde requis en combinant ce que nous avions déjà mis de côté avec un plan draconien pour mettre le reste de côté en 5 ans (il nous reste juste quelques mois à notre plan). Jusqu’à maintenant, nous sommes en ligne pour le budget.

Comment allez-vous gérer la scolarité de vos enfants ?

L’atout dans notre famille, c’est la maman qui est enseignante dans une école primaire (l’équivalent de l’école élémentaire en France). Elle a déjà tout le matériel nécessaire pour les deux niveaux de nos enfants. Puisque nous voyageons léger et que les cahiers sont assez lourds, nous numériserons les documents. Les enfants pourront ainsi utiliser une tablette numérique pour les travaux et les leçons.

Le mot de la fin pour Jacob et Benjamin :

Jacob, 8 ans et Benjamin, 10 ans :
Ce qu’on veut voir le + : Nous avons bien hâte de voir des requins, des raies et des tortues dans le Lagoonarium de Moorea. Et il ne faut pas oublier les volcans et le Machu Picchu que nous venons de voir dans nos livres d’écoles.

Ce qu’on ne veut pas oublier : Notre tablette et nous sommes bons pour l’année ! Nous pourrons profiter de nos jeux et des livres Mangas sur le iPad.

 

Itinéraire : Pérou, Bolivie, Chili, Argentine, Afrique du Sud, Inde, Népal, Thaïlande, Vietnam, Malaisie, Indonésie, Nouvelle-Zélande, Polynésie française et Écosse.

Durée : 1 an.

Pour suivre cette famille
Leur blog : Et si on partait ?
Pour les suivre : Facebook / Pinterest / Instagram

 

 

10 Pieds Autour du Monde, décollage le 12 août 2018

Présentation

Baptiste, 6 ans : Boule d’énergie et extrêmement bavard il sait se montrer très attachant et n’a pas froid aux yeux ! 
Clémence, 8 ans :
Véritable petit clown ambulant, plutôt sportive, elle aime le ski, le tennis et le judo.
Alban, 9 ans : Passionné de lecture et de géographie, louveteau aux scouts de France.
Aurélie, 36 ans : Femme de caractère, elle aime la lecture, la nature et les randos en montagne (enfin, quand elle arrive enfin au sommet !!).
Cyrille, 36 ans : Passionné de randonnées, il aime également le foot et travaille dans le secteur des assurances.

 

« En 2015, nous avons fait un « voyage test » itinérant de 4 semaines en Malaisie… »

 

Comment vous est venue cette idée ?

Nous avons toujours aimé voyager. Initialement, c’est Cyrille qui souhaitait principalement découvrir l’Amérique du sud pendant plusieurs mois. Cette région étant propice à la randonnée et au trekking, il fallait attendre que les enfants grandissent un peu, surtout qu’Aurélie commençait à retrouver une stabilité professionnelle après avoir enchaîné plusieurs arrêts pour les grossesses. En 2015, nous avons fait un « voyage test » itinérant de 4 semaines en Malaisie qui s’est très bien passé. À l’été 2016 nous avons suivi plusieurs familles parties pour plusieurs mois, et l’idée initiale s’est transformée en 1 année complète ! Depuis 2 ans, on s’est donc lancé dans les préparatifs.

Comment financez-vous votre projet ?

Notre décision de partir étant prise il y a plusieurs années nous avons pu économiser depuis un certain temps. Pour conserver notre maison nous la mettrons en location et avons pu compter sur plusieurs partenaires pour nous donner un coup de pouce lors de nos préparatifs. Cela a permis de limiter nos dépenses. Un grand merci à eux !

Comment allez-vous gérer la scolarité de vos enfants ?

Après une longue hésitation nous avons choisi les Cours Legendre Enseignement À Distance. Cela nous permettra d’avoir une démarche structurée, aux enfants d’être suivis par des enseignants et d’obtenir, à l’issue de leur année, un bulletin scolaire.

Le mot de la fin pour vos enfants : 

Baptiste, 6 ans :
Ce que tu veux voir le + : Pendant l’aventure, j’aimerai beaucoup voir les tortues géantes des îles Galápagos : elles sont énoooormes !
Ce que tu ne veux pas oublier : Je ne pourrai pas partir sans prendre quelques petites voitures, ça ne prend pas trop de place, je devrais avoir le droit !

Clémence, 8 ans : 
Ce que tu veux voir le + : Pendant le voyage j’espère qu’on pourra voir des baleines parce que j’en ai jamais vues !
Ce que tu ne veux pas oublier : Je sais que je ne pourrai pas toutes les emmener, mais Papa et Maman m’ont dit que j’aurai droit à 2 petites poupées. Ce sera dur de laisser les autres, mais on se retrouvera à notre retour !

Alban, 9 ans :
Ce que tu veux voir le + : Sur l’île de Pâques on découvrira les Moaïs, j’ai hâte d’en voir : on a déjà vu plusieurs reportages et ça a l’air trop bien !
Ce que tu ne veux pas oublier : Moi je prendrai ma lampe torche : papa a prévu plusieurs randonnées de nuit et je ne veux pas me perdre !

 

Itinéraire : Équateur, Pérou, Bolivie, Chili, Argentine, Île de Pâques, Nouvelle-Zélande, Cambodge, Birmanie, Thaïlande du Nord, Laos, Vietnam, Philippines, Indonésie et Sri Lanka.

Durée : Environ 1 an.

Pour suivre cette famille
Leur blog : 10 Pieds Autour du Monde
Pour les suivre : Facebook

 

4 enfants 4 regards sur le monde, décollage le 20 septembre 2018

Présentation

Mahé, 2 ans et demi : Il va à la crèche, très sociable et coquin, aime les livres et les véhicules.
Léa, 8 ans :
Elle est en CE2 en section bilingue Occitan, aime les chevaux, lire et dessiner.
Hugo, 13 ans : Il est en quatrième, aime la moto, faire du vélo et les jeux vidéos.
Mathis : 15 ans :
Il est en seconde, veut être pâtissier, aime l’Airsoft et les jeux vidéos.
Alexandra, 33 ans : Infirmière puéricultrice, aime la photographie et la nature.
Nicolas, 37 ans : Technicien aéronautique, aime la randonnée et l’aïkido.

 

« Nous finançons notre projet en grande partie grâce à nos économies… »

 

Comment vous est venue cette idée ?

Nous aimons voyager avec nos enfants, prendre le temps de vivre et leur faire découvrir la beauté et la diversité de notre planète. Cela nous permet également de créer des liens solides et de partager des souvenirs inestimables avec nos enfants. Nous aimons tous les deux voyager et aller à la rencontre de l’autre. Nous avions profité de mon congé parental à la naissance de Mahé pour partir en famille et en sac à dos pendant 3 mois en Amérique Centrale. À peine rentrés, nous avions déjà le souhait de repartir, mais il nous a fallu patienter, économiser… Cela nous a permis de créer un projet qui a pour objectifs d’aller à la rencontre des enfants du monde, mais aussi de nous rendre utile et de porter nos valeurs qui sont la rencontre, l’entraide, la solidarité et le partage.

Comment financez-vous votre projet ?

Nous finançons notre projet en grande partie grâce à nos économies, mais également grâce aux congés que nous avons épargnés et qui nous permettrons d’être payés les premières semaines/premiers mois de notre voyage.

Comment allez-vous gérer la scolarité de vos enfants ?

Nous avions fait de l’instruction en famille lors de notre précédent voyage, nous pensons opter pour la même méthode (il y a plein de ressources disponibles sur internet). Nous travaillerons une à deux heures par jour et les enfants retourneront à l’école après les vacances de Pâques.

Le mot de la fin pour vos enfants :

Mahé, 2 ans et demi :
Ce que tu veux voir le + : Des poissons et aller dans la forêt (du loup).
Ce que tu ne veux pas oublier : Je vais emmener mon doudou et ma tétine, un livre et un avion.

Léa, 8 ans : 
Ce que tu veux voir le + : Je veux voir le Taj Mahal et les éléphants et me faire de nouveaux copains.
Ce que tu ne veux pas oublier : Je vais prendre mon carnet de route et mes playmobils.

Hugo, 13 ans :
Ce que tu veux voir le + : J’ai hâte d’aller dans l’Ouest Américain.
Ce que tu ne veux pas oublier : J’oublierai pas mon téléphone portable.

Mathis, 15 ans :
Je ne partirai pas avec ma famille lors de ce voyage car je commence un apprentissage en septembre, mais je les suivrai sur Facebook !

 

Itinéraire : Inde, Thaïlande, Laos, Cambodge, Vietnam, Birmanie, Singapour, Indonésie, Australie, Nouvelle-Zélande, États-Unis.

Durée : Environ 7 mois.

Pour suivre cette famille
Leur blog : 4 enfants 4 regards sur le monde
Pour les suivre : Facebook / Instagram

 

Caro In Your Kitchen, décollage en octobre 2018

Présentation

Malcolm, 10 ans : Malcolm est un enfant plutôt calme et assez raisonnable.
Caroline, 33 ans :
Je suis une maman très dynamique et un peu décalée ! L’équilibre parfait ! Nous entretenons une forte complicité tous les 2, sans être fusionnels, car nous sommes également assez indépendants dans l’âme l’un et l’autre.

 

« … ils nous ont tout de suite soutenus dans notre projet… »

 

Comment vous est venue cette idée ?

Hahaaaa ! Excellente question ! Je vous laisse découvrir la réponse prochainement sur mon blog 😉

Comment financez-vous votre projet ?

Avec mes économies.

Comment allez-vous gérer la scolarité de votre fils ?

Il est en école privé, il y fera sa rentrée normalement au mois de Septembre jusqu’à notre départ. Cette école est tout simplement géniale, ils nous ont tout de suite soutenus dans notre projet et ont même été assez arrangeants. Malcolm conservera contact avec ses camarades et enseignant(e)s, le reste se fera par correspondance.

Le mot de la fin pour Malcolm : 

Ce que tu veux voir le + : La plupart des monuments historiques et de beaux paysages.
Ce que tu ne veux pas oublier : Heeeeuuuuummmm…… (il réfléchi encore….).

 

Itinéraire : Philippines, Indonésie, Malaisie, Vietnam, Cambodge, Thaïlande, Inde, Ethiopie, Kenya et Tanzanie.

Durée : Environ 11 mois.

Pour suivre cette famille
Leur blog : Caro In Your Kitchen
Pour les suivre : Facebook / Instagram

 

Nous deux autour du monde, décollage le 12 juillet 2018

Présentation

Raphaël, 10 ans : Il est en 4e année.
Céline, 41 ans :
Elle vit à Laval, au Québec.

 

« … j’étais tannée de la routine et je commençais à souffrir d’anxiété. »

 

Comment vous est venue cette idée ?

Depuis que j’ai 14 ans, je voyage et j’en ai la piqûre. En 2012, ma classe a fermé pour des raisons administratives. Cela m’a beaucoup peiné et je voulais un projet qui pourrait m’apporter un défi d’une autre nature. L’idée de prendre une année sabbatique pour faire le tour du monde avec mon fils m’est venue à ce moment-là. De plus, j’étais tannée de la routine et je commençais à souffrir d’anxiété. Mon quotidien ne me plaisait plus et je voulais le changer et l’améliorer. J’ai donc fait une demande de congé que j’ai obtenu à ma grande surprise. Mon projet pouvait donc se mettre en marche. Il reste moins de 2 mois maintenant !

Comment financez-vous votre projet ?

J’ai pris une année sabbatique mais, en différé, c’est-à-dire que je suis payée à 80% de mon salaire pendant 5 ans. Donc, je recevrai mon salaire pendant mon année. De plus, depuis 5 ans, je fais du tutorat après l’école et depuis septembre dernier, je garde une petite fille 2 soirs par semaine. Je louerai ma maison pendant l’année.

Comment allez-vous gérer la scolarité de votre fils ?

Je suis enseignante au primaire depuis 18 ans et je n’ai aucun problème à enseigner la 5e année à mon fils. Il a de bonnes notes à l’école et est intéressé à apprendre. Nous ferons des cours pendant nos trajets en autobus, dans l’avion, lorsqu’il pleut ou on se donnera des moments de travail plus importants pendant quelques périodes dans l’année.

Le mot de la fin pour Raphaël : 

Ce que tu veux voir le + : Le désert de sel Salar d’Uyuni en Bolivie et la Muraille de Chine.
Ce que tu ne veux pas oublier : Mon iPad !

 

Itinéraire : Colombie, Équateur, Pérou, Bolivie, Égypte, Jordanie, Tanzanie, Zanzibar, Afrique du Sud, Inde, Laos, Vietnam, Philippines, Japon, Chine, Nouvelle-Zélande et Indonésie.

Durée : Environ 1 an.

Pour suivre cette famille
Leur blog : Nous deux autour du monde
Pour les suivre : Facebook / Instagram

 

Mère-ados en cavale, décollage le 26 septembre 2018

Présentation

Alice, 12 ans : Adore le théâtre, cuisiner et regarder des séries télé.
Pier-Alexandre, 15 ans :
Aime les jeux en ligne, les jeux de rôles, discuter et jouer de l’euphonium.
Chloé, 34 ans : Basée au Saguenay au Québec, infirmière au Centre des naissances.

 

« Je m’attends à avoir une certaine dette suite à cette aventure, … »

 

Comment vous est venue cette idée ?

Le premier grand voyage a été la traversée du Canada en voiture quand les enfants avaient 3 et 5 ans. Notre dernier fût le tour du Lac Saint-Jean à vélo, soit 215 km en 5 jours. Depuis toujours, nous formons un trio d’enfer. J’ai depuis très longtemps envie de faire un voyage au long cours avec les enfants. Je trouve que c’est une opportunité incroyable de cultiver leur ouverture d’esprit et de solidifier nos liens. Je savais que dans mon milieu de travail il était possible de cumuler un congé différé et de pouvoir ainsi construire un projet de grande envergure. Un jour j’ai donc ouvert ma convention collective pour y lire les possibilités et je me suis rendue compte que pour cumuler un congé de 6 mois sans trop en souffrir dans mes finances, je devais le cumuler sur 2 ans et demi minimum. En comptant les enfants auraient quel âge au moment du départ, selon les divers scénarios possibles, je me suis rendue compte que c’était maintenant ou jamais, sinon, ils seraient rendus trop vieux. Le projet initial comportait plus d’un continent, mais pour des raisons budgétaires et de temps disponible, nous avons décidé de nous en tenir à l’Asie. Je souhaitais aussi impliquer les enfants dans le processus d’économie d’argent, de choix des destinations et des activités. Je souhaitais aussi leur donner un projet concret sur lequel se concentrer pendant cette période parfois instable que peut être l’adolescence.

Comment financez-vous votre projet ?

J’ai cumulé un congé différé pendant 2 ans et demi, pour être en congé 6 mois. Donc je suis payée 85% de mon salaire et je recevrai l’argent retenu par mon employeur sous forme de salaire, pendant mon absence. Ce revenu permettra surtout de payer les factures au Québec et certains frais de base en voyage comme l’alimentation et les déplacements. Les enfants font la même chose. Alice met 20% de ses payes de gardiennage dans le voyage et Pier-Alexandre va donner une bonne partie de son salaire aux serres de son grand-père cet été aussi. Pour les billets d’avions, j’ai fait beaucoup de temps supplémentaire pour arriver à mettre de l’argent de côté. De plus, nous avons mis dans le compte voyage presque tous les cadeaux en argent reçus par les enfants au cours des dernières années. Ces derniers ont aussi vendu des sacs de jujubes et noix sur mon milieu de travail (pour les employés et médecins) ainsi qu’au commerce du père de Pier-Alexandre. Nous prévoyons une grande vente de garage dans quelques semaines et avons aussi fait des campagnes de ramassage de bouteilles et cannettes. Nous pensons aussi à faire un lave-auto cet été… à suivre ! Je m’attends à avoir une certaine dette suite à cette aventure, mais rien qui ne pourra se rattraper en plus de 6 mois.

Comment allez-vous gérer la scolarité de vos enfants ?

L’âge de mes enfants comporte plusieurs avantages, mais aussi quelques inconvénients dont leur scolarité plus avancée. Par contre, ils ont été en contact avec l’éducation à domicile chacun à une certaine période de leur vie, on sait donc tous les trois quelle forme cela peut prendre. Comme nous partons fin septembre, mon intention est qu’ils soient en classe les trois premières semaines d’école afin que je puisse connaître leurs professeurs et savoir leurs attentes. Je vais leur demander à quel endroit ils croient recommencer leur matière en janvier et je m’efforcerai que les enfants soient à niveau. Je souhaite ‘’scanner’’ les manuels scolaires afin de ne traîner que tablettes et ordinateur portable dans nos sacs à dos. Nous travaillerons principalement les mathématiques et les sciences. Le français se fera surtout par la tenue de leur journal de bord et leurs lectures. L’anglais sera de toute évidence pratiqué au quotidien et pour la géographie et l’histoire, je crois que leur expérience vaudra bien des mois d’étude… En complément, comme lecture de soirée nous pourrons lire et discuter des événements plus précisément couverts dans le cursus scolaire. C’est entendu avec les enfants qu’une heure d’école sera faite tous les matins et les temps de transports seront utilisés à cet effet.

Le mot de la fin pour Pier-Alexandre et Alice : 

Alice, 12 ans :
Ce que tu veux voir le + : Les éléphants, car depuis la maternelle je m’y intéresse, c’est un bel animal et c’est attentif.
Ce que tu ne veux pas oublier : Mon cellulaire (pour pouvoir communiquer avec mes amies et ma famille).

Pier-Alexandre, 15 ans : 
Ce que tu veux voir le + : La différence des cultures comme la nourriture, les coutumes, les villes, etc.
Ce que tu ne veux pas oublier : Mon cellulaire pour garder des souvenirs du voyage. (Photos, videos).

 

Itinéraire : Taïwan (côte Est), Japon, Malaisie, Cambodge, Thaïlande et de nouveau Taïwan (côte Ouest).

Durée : Environ 3 mois.

Pour suivre cette famille
Leur blog : Mère-ados en cavale
Pour les suivre : Facebook / Instagram

 

La vie sur « Play », décollage le 03 décembre 2018

Présentation

Les jumeaux : Léon et Adèle, 4 ans.
Julie, 38 ans : Elle travaille en communications internes à Montréal.
Hugo, 40 ans : Il travaille en santé et sécurité au travail à Montréal.

 

« Le « timing » est idéal actuellement,… »

 

Comment vous est venue cette idée ?

En 2003-2004, nous avons voyagé en couple en Europe, en Océanie et en Asie. Déjà à l’époque, nous savions, qu’un jour, nous allions voyager « en famille » autour du monde. Lorsque les jumeaux sont nés, nous avons commencé à économiser. Le « timing » est idéal actuellement, car nous reviendrons juste avant leur entrée à l’école primaire (la maternelle au Québec).

Comment financez-vous votre projet ?

Hugo a un congé à traitement différé (80% de son salaire pendant 4 ans). Julie, un congé sans solde. Ainsi, depuis la naissance des jumeaux, nous économisons pour ce projet. Nous favoriserons aussi les échanges de maison lorsque possible… L’Australie et le Japon, c’est dur sur le budget.

Comment allez-vous gérer la scolarité de vos enfants ?

Rien à gérer ! Au Québec, ils débutent la maternelle à 5 ans. Ainsi, ils débuteront comme prévu en septembre 2019. Nous apporterons avec nous des livres et des cahiers d’activités… pour s’amuser !

Le mot de la fin pour Adèle et Léon : 

Adèle, 4 ans :
Ce que tu veux voir le + : Des kangourous.
Ce que tu ne veux pas oublier : Ma montre, des livres et mon bébé Emma.

Léon, 4 ans : 
Ce que tu veux voir le + : Des grenouilles et des hippopotames.
Ce que tu ne veux pas oublier : Des livres, des Légos et Playmobils.

 

Itinéraire : Australie, Sri Lanka, Thaïlande, Laos, Cambodge, Vietnam, Chine et Japon.

Durée : Environ 7 mois.

Pour suivre cette famille
Leur blog : La vie sur « Play »
Pour les suivre : Facebook

 

Katpaksaks, décollage le 28 juillet 2018

Présentation

Viviane, 7 ans : Petite sœur imprévisible, hyper-sensible, chef des toutous gros yeux et future olympienne des Monkey-bars.
Arielle, 10 ans : Grande sœur protectrice, fée de la nature, esprit libre et créative, future art-thérapeute.
Julie : La maman initiatrice de ce projet et planificatrice caractérielle, conseillère d’orientation de formation, travaillant actuellement en santé mentale (la sienne et celle des autres).
Sylvain : Le papa, prof d’éducation physique cool et zen, membre de la société des poètes disparus, entraîneur personnel, cocker ascendant marmotte.

 

« Nous louons notre maison pour les dix mois à une famille de français qui désire immigrer au Québec. »

 

Comment vous est venue cette idée ?

Nous cherchons à abaisser le rythme de notre vie actuel pour partager un peu plus, se connaître davantage et se définir autrement que par les rôles que nous assumons au quotidien. Sylvain et moi avons toujours voyagé. Lorsque nous avons débuté nos fréquentations j’ai mentionné à Sylvain que si il voulait que ça marche entre nous, qu’il devait accepter de faire le tour du monde lorsque nous aurions des enfants. Nous sommes ensemble depuis 18 ans et nous connaissons depuis la maternelle. C’est donc dire que le projet atteint sa maturité cette année !! Lorsque je parle de santé mentale à mes étudiants je leur explique l’importance d’AGIR afin de poser des actions concrètes pour se rapprocher de ce qui est important pour eux, que d’agir les définis, donne une direction et un sens à leur vie. Je leur explique aussi l’importance de faire des CHOIX et d’en comprendre toute la portée. Que faire des choix c’est être autonome, que c’est une façon de se définir, que c’est prendre la responsabilité et avoir du pouvoir plutôt que de subir. Et que le plus difficile est d’accepter que de faire un choix, c’est aussi de renoncer à autre chose. Et bien, Julie et moi avons décidé d’agir et de partir voir le monde, de le montrer à nos deux magnifiques enfants. De leur faire voir le beau et le moins beau de notre magnifique planète ainsi que des humains qui la peuplent.

Comment financez-vous votre projet ?

Nous finançons entièrement notre projet. Nous avons la chance de pouvoir profiter de traitements différés avec nos emplois. Nous sommes à 80% de notre salaire depuis 4 ans, ce qui nous permet d’avoir 80% de salaire pour la durée du voyage. Nous louons notre maison pour les dix mois à une famille de français qui désire immigrer au Québec, nous leur louons également notre voiture et un ami de la famille loue le 4×4 de Sylvain pour 0,40$/km. Nous prévoyons aussi faire quelques conférences à notre retour. J’ai également l’intention d’aller voir une maison d’édition pour évaluer les possibilités de publier mon concept très créatif du journal de bord des enfants. Nous avons vendu notre petit bonheur sur quatre roues. Choisir le tour du monde, c’est laisser partir notre westfalia (combi Volkswagen). Le plus magnifique dans tout ça c’est qu’il n’y a aucun regret dans cette décision. Le westfalia n’est plus, les souvenirs eux sont toujours là et maintenant nous avons un espace précieux pour en créer de nouveaux. Bye westfalia et bye belle Shyva. Ce qui explique aussi que la vente du westfalia fait parti des moyens de financement. Nous avons également fait quelques ventes de garage et quelques marcher aux puces.

Comment allez-vous gérer la scolarité de vos enfants ?

Notre projet est aussi éducatif : une formation internationale à l’international. En tant que famille contemporaine, nous cherchons à offrir à nos enfants la meilleure éducation possible qui, pour nous, se définit par une éducation internationale aux volets non seulement théoriques mais aussi pratiques. Il importe pour nous de sensibiliser nos enfants aux différentes réalités planétaires, qu’elles les comprennent avec leurs cinq sens et qu’elles puissent en témoigner à leur façon. Un plan de scolarisation très étoffé à été préparé. Je peux vous en faire parvenir une copie au besoin. Nous prévoyons faire l’école à la maison 2-3 heures le matin et utiliser les moments d’attente pour nos déplacements, gare, aéroport, train… pour faire l’école.

Quelles sont les motivations de vos filles : 

Les enfants ont très hâte de partir, c’est certain qu’Arielle (10 ans) a une idée plus précise de ce qui l’attend. C’est plus flou pour notre belle Viviane (7 ans). L’Australie et Bali semblent être les deux destinations qui frappent l’imaginaire de nos filles.

 

Itinéraire : Costa Rica, Nouvelle-Calédonie, Australie, Bali, Thaïlande, Myanmar, Sri Lanka, Inde, Oman, Namibie, Danemark, Hollande et France.

Durée : Environ 10 mois.

Pour suivre cette famille
Facebook / Instagram

 

Une si jolie parenthèse, décollage en septembre 2018

Présentation

Les enfants : Roxane, 10 ans, Mathis, 14 ans et Robin, 20 ans (restera chez nous car il travaille depuis 1 an.)
Les parents : Sandrine, 47 ans et Franck, 53 ans.

 

« Et surtout nous ne voulions pas attendre la retraite,… »

 

Comment vous est venue cette idée ?

Cette envie de voyage autour du monde m’ a toujours taraudé. J’avais au départ fait des études de tourisme pour voyager. J’ai rencontré mon mari puis trouvé un travail dans un office de tourisme puis les enfants sont nés et ce rêve envolé. Des années à accueillir des milliers d’étrangers venus des quatre coins du monde ont finalement réveillé ce vieux rêve ; mon mari toujours avide de nouveaux défis a été mon premier supporter et très emballé de mettre entre parenthèse notre vie quotidienne effrénée. En sortant de notre zone de confort, et de cette vie trop bien cadrée est pour nous un véritable défi à relever. Je souhaitais offrir à mes enfants la possibilité d’avoir leur propre regard sur le monde, autre que celui appris à l’école ou dans les livres. Et surtout nous ne voulions pas attendre la retraite, encore trop loin, sans avoir la garantie d’avoir la santé pour le réaliser. J’ai quitté mon travail définitivement pour vivre pleinement cette aventure.

Comment financez-vous votre projet ?

Des années d’économie ont permis de réaliser notre rêve.

Comment allez-vous gérer la scolarité de vos enfants ?

J’ai choisi de faire l’école à mes enfants en école libre, le CNED était trop contraignant pour un voyage itinérant. Nous consacrerons 1 heure d’enseignement par jour pour les matières de base ; français et maths, et apprendront la géographie, l’histoire, les langues étrangères, les sciences naturelles, en visitant, en découvrant, en rencontrant les populations locales, en observant la faune, bref en vivant ! Je profiterai des temps un peu longs de déplacement en avion, l’attente dans les aéroports pour les faire un peu bosser (mais chut ça reste entre nous !).

Le mot de la fin pour Roxane et Mathis : 

Roxane, 10 ans :
Ce que tu veux voir le + : J’espère voir de beaux paysages et des animaux qu’on ne voit jamais dans notre pays.
Ce que tu ne veux pas oublier : En plus de mes vêtements, j’emmènerai ma peluche avec laquelle je dors depuis que je suis petite.

Mathis, 14 ans : 
Ce que tu veux voir le + : J’espère pratiquer des activités un peu sensationnelles : jet, kyte surf, plongée, snorkelling…
Ce que tu ne veux pas oublier : J’aimerai bien pourvoir emmener mon téléphone portable pour garder contact avec mes potes.

 

Itinéraire : États-Unis, Mexique, Polynésie française, Nouvelle-Zélande, Australie, Myanmar, Thaïlande, Laos, Cambodge, Vietnam, Malaisie, Indonésie et Singapour.

Durée : Environ 11 mois.

Pour suivre cette famille
Facebook



Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire
13 familles qui partent faire le tour du monde en 2018 - Le blog Tripilli : actus voyage, conseils et portaits de voyageurs